Développeur web, Intégrateur HTML/CSS/JS, Développeur Fullstack… J’avoue qu’avec tout ces termes triviaux on s’y perd… mais ne vous inquiétez pas, je vais tenter de vous résumer le bidule en quelques lignes.

Dans le monde des devs, il y avait jusqu’à très récemment 2 factions bien distinctes chez les développeurs: La première faisant allégeance au backend (architecture, base de données et code côté serveur) et l’autre au front end (affichage des données fournies par le serveur sur le poste client).

Mais depuis peu, un troisième type de développeur à vu le jour: les développeurs web fullstack. Cette dynamique changeant quelque peu le métier de développeur, permettrait de répondre à des problématiques importantes dans le monde du travail.

Un tel individu serait-il l’élu qui rétablira l’ordre dans la force ?

Je vais m’efforcer aujourd’hui de vous exprimer ma façon bien personnelle de voir le métier de développeur fullstack.

Quécécé ?

Alors que la tendance chez les développeurs est à la spécialisation (back vs front), le développeur fullstack prend un chemin bien différent. Capable d’intervenir sur l’ensemble de la pile technologique (ou STACK). Il doit aussi savoir faire preuve d’adaptation car dans une même journée il peut être amené à travailler sur des projets avec des stacks complètement différents.

  • Il développe des webservices pour le back-end
  • Au niveau du front-end, côté utilisateur donc, il conçoit des interfaces utilisateur
  • La conception, manipulation et interrogation des bases de données est aisée pour lui (Sql, no-sql…)
  • Il doit être dans la capacité de configurer le matériel nécessaire au bon fonctionnement de ses applications (Serveur linux par exemple ).
  • Il participe au daily, où il est force de proposition technique et / ou fonctionnelle
  • Ingénieur expérimenté, il peut interagir avec le client pour comprendre et caractériser ses besoins, voire le conseiller si nécessaire.
  • Gérer le versioning d’un projet (Avec git par exemple)

Attention le développeur fullstack n’est pas un généraliste.

J’entends souvent dire que le fullstack est un couteau suisse ambulant, cette définition ne correspond pas à l’idée que je me fais du métier. A mon humble avis, il maîtrise un large panel de compétence (Serveur, Base de donnée, script backend, interface utilisateur…) et doit justifier d’une bonne maîtrise de chacun de ces éléments. Certe, contrairement à la tendance, ce développeur ne se positionne pas non plus comme expert d’une technologie en particulier, mais sait parfaitement utiliser celles dont il a besoin pour réaliser ses missions.

Un petit exemple

Prenons PHP par exemple; si ce langage suffit à répondre aux différentes problématiques auxquelles fait face le développeur fullstack, il n’a pas besoin dans l’immédiat de maîtriser parfaitement RUBY, NODES ou autres, bien qu’il s’agisse d’un plus.

Qui a besoin d’un fullstack ?

Inutile de préciser que les startups sont particulièrement intéressées par ce profil. Lorsqu’elles se lancent, elles ne peuvent pas (dans la plupart des cas) embaucher plusieurs développeurs. L’embauche d’un développeur fullstack est donc une solution à la fois pratique et économique pour les startups et les petites entreprises.

En plus de cela, avec sa vision globale de la pile technique, votre ami fullstack sera plus à même d’apporter des conseils, d’améliorer les différents processus mais aussi de proposer des évolutions qui pourraient être décisives pour votre projet.

Bien choisir votre développeur fullstack

Ses entreprises doivent choisir un FS en fonction de son stack favoris pour être sur que ces derniers puisse répondre de manière efficace au enjeux du projets.

Est ce que faire appel à un fullstack qui a pour langage de prédilection PHP afin de créer une appli en temps réel est une bonne idée ? Je ne suis pas sûr. Dans cet exemple précis, opter pour un développeur ( peut être plus cher ) mais avec de l’expérience sur du nodejs et des framework JS comme Angular, vueJs serait peut être une meilleure option.

Avez vous, vous aussi un avis sur la question ? Ce sujet est tout de même sensible. C’est pour cela que je vous invite à vous exprimer en commentaire :) !